Déconfinement : la question n’est plus quand mais comment

Fondateur de Mobsuccess, Thomas Fagot revient sur la nécessité, pour des commerçants fortement impactés par le confinement, d’adopter de nouvelles méthodes pour accueillir leurs clients à partir du 11 mai prochain

Après plusieurs semaines de crise du covid-19, un confinement de la majorité de la population et la fermeture de nombreux commerces, l’heure est enfin à la sortie de crise avec une date de déconfinement fixée au 11 mai par le président de la République Emmanuel Macron, et dont les modalités ont été précisées récemment par le premier ministre Edouard Philippe.

Ces dernières semaines, les commerçants ont assisté à une baisse vertigineuse de leur activité. Selon une étude réalisée par adsquare, et basée sur la géolocalisation des mobinautes, les grandes surfaces ont vu leur fréquentation baisser de -62%, les pharmacies de -58%, les restaurants rapides de -78%, les enseignes de mode -82% et les cinémas ont même atteint -87% depuis le 09 mars.

Mais la réouverture de ces commerces, à partir du 11 mai, doit se faire en bon ordre. Ces dernières semaines, l’opinion a été choquée par l’ouverture d’un drive par une célèbre marque américaine de burgers, et qui avait suscité 3 heures de queue. Il en est de même pour certains magasins de bricolage ou des jardineries, dont les réouvertures partielles ces derniers jours ont généré des effets de foule à l’entrée ou dans le magasin.

Pour être clair, le 11 mai ne doit pas et ne peut pas ressembler au premier jour des soldes, avec une foule se pressant à l’entrée d’un commerce ou dans ses rayons. Le déconfinement ne peut être que partiel, progressif et encadré.

Pour les spécialistes du drive to store, c’est un véritable défi. Une publicité mobile, accompagnée d’une bonne promotion, peut générer un gros volume de visites et parfois même des cohues. Mais avec la crise du covid-19, nous sommes obligés de repenser notre modèle, et de passer du « drive to store » au « back to store ». 

La grande question n’étant plus celle de la date du déconfinement mais plutôt celle de ses modalités, nous sommes convaincus que la réouverture des magasins sera non seulement progressive mais qu’elle devra respecter des règles strictes d’hygiène ou de densité de clients afin d’éviter toute cohue à l’entrée ou dans les points de vente. 

De ce postulat, nous avons par exemple imaginé le développement d’une solution permettant aux consommateurs de « réserver » leurs visites en magasin, comme ils le font déjà pour un rendez vous chez le médecin ou chez le coiffeur, afin d’éviter d’attendre devant le point de vente, et entrer « sans contact » en présentant simplement un QR code, imprimé ou sur écran, à un agent d’accueil.

Outre proposer des créneaux spécifiques à leurs clients, les commerçants peuvent définir le nombre de visites possibles par créneau, la durée des créneaux et surtout communiquer dès aujourd’hui sur la réouverture de leur point de vente. Ce process rassurant, leur permet par ailleurs de maîtriser les flux en magasin pour limiter les interactions sociales tout en conservant de la souplesse sur place pour intégrer dans le flux les visites spontanées. 

Avec le e-commerce ou les « drive », cette solution pragmatique permet de réconcilier les problématiques des commerçants, pressés de rouvrir leur commerce, et des consommateurs, soucieux de leur sécurité. 

Et alors que l’Allemagne semble déjà craindre une deuxième vague du Covid-19, nous sommes convaincus que cette initiative peut devenir une norme, non seulement dans les prochaines semaines, mais également dans les prochains mois.

1 comment

Laisser un commentaire

Previous Post

Back to Store : une solution de réservation de visites en point de vente pour les commerçants

Next Post

App Marketing : Mobsuccess décuple l’audience de l’application Skratchy

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :