Les pratiques shopping et parcours d’achat des consommateurs français ont changé

person holding orange fruits in white net

Si à ce jour tous les résultats de l’e-commerce du deuxième confinement ne sont pas encore consolidés, la situation observée pendant les deux confinements est la même et suscite des interrogations : cette croissance de l’e-commerce est-elle conjoncturelle ou révélatrice d’une tendance de fond ?

  • Le Drive, séduit des profils plus âgés : Si depuis son lancement en 2012 le drive a connu une croissance annuelle à deux chiffres, elle a été, selon les enseignes, multipliée par 6 voire par 10 lors du premier confinement.
  • Explosion du e-commerce : le volume de vente a connu une croissance de 30% à 40% lors du premier confinement, voire beaucoup plus pour certaines enseignes.
  • En boutique, moins de monde mais des paniers d’achats plus conséquents : un panier moyen en hausse de 10% à 15% par rapport au panier moyen avant Covid.

Au-delà de l’incertitude de l’évolution de la crise sanitaire, se pose la question des comportements d’achats : les consommateurs ont-ils définitivement adopté le drive, la livraison à domicile, le Click & Collect ou, en sortie de pandémie, reprendront-ils le chemin des commerces traditionnels?

Face à cette question à laquelle il est difficile de répondre, la seule alternative pour les enseignes est d’être agile et proactive. C’est pourquoi elles ont tout intérêt à poursuivre leur digitalisation et à accélérer la mise en place d’outils de marketing prédictif pour comprendre et anticiper les évolutions de comportement d’achats, individualiser les réponses.

Laisser un commentaire

Previous Post
person holding a cellular phone

64% du trafic global provient du mobile

Next Post

Extension du confinement à toute la France

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :