Alexandre Moncel : « Avec Smart Buyer Connect, Mobsuccess peut mieux cibler ses audiences sur le web mobile »

Alexandre Moncel - smart


Senior Director – Demand Partnership France chez Smart Adserver, Alexandre Moncel revient sur le rééquilibrage de l’activité de ce spécialiste de la publicité programmatique, et sur son partenariat réussi avec Mobsuccess pour le lancement de Smart Buyer Connect.


Après l’adserving et le SSP, Smart s’ouvre à l’achat programmatique ?


AM – Historiquement, Smart a toujours proposé de l’adserving, aussi bien aux publishers qu’aux agences. Ces dernières années, nous nous étions concentrés sur l’offre aux publishers, notamment avec le lancement d’un SSP. Mais depuis 2 ans, nous avons rééquilibré notre activité vers la demande en proposant diverses solutions technologiques destinées aux acheteurs médias.

Nous avons tout d’abord lancé l’offre de curated deals Smart Auction Packages, pour les acheteurs programmatiques. Et nous avons récemment lancé une nouvelle plate-forme, Smart Buyer Connect (SBC), une plateforme « direct first » permettant une gestion facilitée des achats médias au sein de « private market places » (PMP).  Un développement stratégique pour Smart.
Smart Buyer Connect s’adresse aux acheteurs programmatiques, tels que les agences du Big 6, les trading desk ou les DSP en managed services, et leur permet de gagner en efficacité opérationnelle et en autonomie.

Une collaboration réussie avec Mobsuccess sur ce nouvel outil ? 

AM – Mobsuccess a effectivement été l’une des premières sociétés à tester cet outil et fait déjà partie de nos « top utilisateurs », en générant de gros volumes d’achat via ses Auction Packages.

Concrètement,  ils peuvent rapidement créer des « deals », comptant des centaines de points d’intérêt (POI) mais également mieux cibler leur audience grâce à des inventaires pré-qualifiés.
Cette collaboration nous a permis d’optimiser les fonctionnalités de la plate-forme Smart Buyer Connect en nous rapprochant au plus près des exigences d’un spécialiste de l’achat programmatique.

Un virage vers le mobile et le drive-to-store ?

AM – L’inventaire Smart compte aujourd’hui plus de 70% d’impressions sur mobile, qu’il s’agisse de mobile web ou d’applications. Nous avons d’ailleurs constaté une forte hausse de ce trafic mobile pendant l’année 2020, probablement à cause des deux confinements.

Cette crise a également fait évoluer les stratégies de certains acheteurs « drive to store », impactés par le confinement et la fermeture de nombreux commerces, au profit de modèles hybrides, incluant du drive-to-web.

Nous avons par exemple accompagné Mobsuccess qui a lancé la plate-forme Click & Collect lors du deuxième confinement pour son client Gifi.

Notre outil Smart Buyer Connect leur a permis de faire évoluer leur modèle, qui était historiquement très tourné vers un drive-to store avec inventaire in-app et données GPS de localisation, au profit d’un modèle drive-to-web, avec inventaire web et données de localisation Wifi.

2021, année du rebond ?

AM – Pour Smart, le futur sera de renforcer nos liens avec nos partenaires. Côté offre, nous proposons par exemple à nos partenaires publishers d’intégrer notre SDK dans leurs applications, afin de proposer l’ensemble de leurs inventaires en achat direct.


Et côté demande, nous voulons monter en puissance avec la technologie Smart Buyer Connect et l’expertise de nos équipes, afin d’offrir toujours plus d’opportunités à des acheteurs programmatiques comme Mobsuccess.

1 comment

Laisser un commentaire

Previous Post

Google surpris par les nouvelles habitudes des consommateurs

Next Post

Le déconfinement sera « multi-local »

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :