Le Sénat dit « non » à « oui pub »

Les imprimés sans adresse (ISA) et autres prospectus en papier sont de plus en plus rejetés par les consommateurs qui n’hésitent plus à apposer un auto-collant « stop pub » sur leur boite aux lettres.

Certains professionnels du marketing local espéraient changer de paradigme, en testant un dispositif « oui pub », et permettant une distribution plus sélective de ces imprimés. Mais lors d’une discussion au Sénat, le projet a finalement été enterré.

Le dispositif « oui pub », une marque sur les boîtes aux lettres pour accepter la publicité, que souhaite expérimenter le gouvernement a donné lieu à un échange animé dans l’hémicycle lors de l’examen du projet de loi « Climat et Résilience ». Si la gauche du Sénat souhaitait sa mise en place sans passer par l’expérimentation, la majorité sénatoriale l’a supprimé, préférant aller au bout de l’expérimentation « stop pub », prévu par la loi anti gaspillage. » explique Public Sénat.

Pour leur marketing local, les marques peuvent néanmoins dématérialiser leur prospectus et opter pour une stratégie de « drive to store » grâce à la publicité mobile.

Retrouvez la dernière table ronde sur la dématérialisation du marketing local, avec notamment l’intervention de Thomas Fagot, CEO de Mobsuccess, qui revient sur les bonnes stratégies en la matière.

Laisser un commentaire

Previous Post

Jeff Bezos quitte la direction opérationnelle d’Amazon.com

Next Post

Mobsuccess décroche la certification Google Partner !

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :