BUMP : le marché publicitaire rebondit de plus de 17%

Comme chaque trimestre, l’IREP, France Pub et Kantar Media viennent de publier le « BUMP », le baromètre unifié du marché publicitaire, confirmant une nette reprise du marché publicitaire sur les 9 premiers mois de l’année. En effet de janvier à septembre, les recettes publicitaires nettes de l’ensemble des médias s’élèvent à 10,285 milliards d’euros, en bonne progression de +17,6% par rapport aux 3T de 2020 (+5,1% vs 3T 2019).

« Comme pour l’activité économique, le marché de la communication devrait poursuivre son redressement en fin d’année à un rythme cependant un peu moins soutenu qu’au troisième trimestre. Le marché de la communication s’élèvera à 31 Mds d’euros en 2021, en progression de +17,0% par rapport à 2020 mais encore en retrait de -8,3% par rapport à 2019. Près de 2/3 des pertes enregistrées en 2020 seront ainsi effacées. » commentent les trois partenaires.

Sur le périmètre observé par l’IREP (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, courrier publicitaire, imprimés sans adresse), qui inclut les recettes digitales des médias (télévision, radio, presse et publicité extérieure), les recettes publicitaires nettes totales s’élèvent à 5,308 milliards d’euros, en forte progression de +18,3% par rapport aux 3T 2020, mais ce marché reste encore en retrait de -8,9% par rapport aux 3T 2019.

Les recettes nettes digitales (search, display, social et autres leviers) estimées par France Pub sur le périmètre de l’Observatoire epub SRI-UDECAM sont de 5,337 milliards d’euros et affichent une croissance de +18,3% par rapport aux 3T 2020 ainsi qu’une progression accrue de +26,3% vs 3T 2019.

Les recettes nettes digitales de la télévision, de la presse et de la radio confirment l’accélération constatée au S1 2021 à +43,5% vs 3T 2020, une hausse également très soutenue de +35,1% par rapport aux 3T 2019. En intégrant le DOOH qui retrouve sa bonne dynamique, les recettes digitales des 4 médias cumulées montrent une progression plus légère de +40,0% vs 3T 2020, et une croissance confirmée par rapport aux 3T 2019 à +14,7%.

La publicité extérieure, l’un des médias les plus impactés par la crise sanitaire, confirme son redressement de +11,5% vs 3T 2020, avec une régression plus contenue de -24,3% vs 3T 2019. La totalité des segments de l’OOH sont en hausse : l’outdoor à +3,9% vs 3T 2020 (-25,9% vs 3T 2019), le mobilier urbain à +21,0% vs 3T 2020 (-6,3% vs 3T 2019) et le shopping à +26,0% vs 3T 2020 (-17,6% vs 3T 2019), et le transport se redresse également à +1,4% vs 3T 2020, (-44,8% vs 3T 2019). Le segment DOOH retrouve son trend dynamique avec une progression de +29,2% vs 3T 2020 (-24,4 vs 3T 2019). Les isa (imprimés sans adresse) montrent une forte hausse de +22,9% vs 3T 2020, mais restent encore en retrait vs 3T 2019 à -19%. Le courrier publicitaire se comporte bien à +10,5% vs 3T 2020, mais reste en régression par rapport aux 3T 2019 à -18,2%.

source : https://www.irep.asso.fr

Laisser un commentaire

Previous Post

Quels sont les principaux évènements e-commerce dans le monde ?

Next Post

+33% pour le DOOH

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :